La pluie s’est invitée, on rapatrie :)

Et voici des nouvelles du front ! Nous avons réfléchi, parlementé et enfin statué sur un rapatriement en intérieur plutôt qu’une annulation !

C’est donc la MPT / Salle des Rancy qui accueillera une partie de la programmation prévue initialement place Guichard. Nous maintenons donc :

  • 19h – CHORALE DE LA PLACE (chants engagés)

Populaire et généreuse, la Chorale de la Place est le rendez-vous incontournable de 60 chanteurs de la Guillotière qui accordent leur répertoire, éclectique et engagé, à celui des enfants de l’école Painlevé.

  • 20h – CHOEUR COLERIQUE (performance théâtrale)

Ode à la colère qui gronde et qui relève, des habitants forment un choeur inspiré de ceux du théâtre antique, allant porter sur l’espace public leurs vibrants ébranlements !

  • 21h – PUTAIN D’USINE (projection BD/concert) 

Quinze ans après l’explosion d’AZF, Improjection enfonce la porte de la BD écrite par Levaray et dessinée par Efix. Les planches défilent à l’écran, les musiciens en extraient l’essence sonore, les mots tranchent dans le vif d’un témoignage souvent ignoré.

En raison du nombre de places restreintes au sein de la Salle des Rancy (ben oui ce n’est pas la place Guichard !), on vous conseille vivement de retirer vos invitations en ligne et ainsi de réserver votre place en salle : https://www.yesgolive.com/salle-leo-ferre-lyon/les-mutineries-putain-dusine 

Une partie du village des cultures engagées nous a confirmé sa présence :

  • Patatras mag !
  • Indice / Infokiosques

L’événement est toujours à prix libre et plus que jamais avec cette pluie nous avons besoin de votre soutien ! Faites pas les oursins, soyez pas radins ahah !

Merci d’avance !

Publicités

Les Mutineries sont de retour !

Plus que jamais en cette année électorale, les MJC Jean Macé, Vieux Lyon et Rancy, vous donnent rendez-vous pour la 2ème édition des Mutineries !

Sortez vos agendas, le festival des arts militants aura lieu à Lyon du 10 au 13 mai 2017 :

  • mercredi 10 mai à la Maison Pour Tous des Rancy
  • jeudi 11 mai à la MJC Jean Macé
  • vendredi 12 mai à la MJC du Vieux Lyon
  • samedi 13 mai Place Guichard

Les Mutineries mettent à l’honneur les artistes qui pensent que le théâtre, la musique, les arts plastiques et le cinéma peuvent être des acteurs engagés pour raconter le monde avec un autre regard.

Découvrez l’intégralité de la programmation 😉

Retour sur cette édition 2016

Pourquoi ce festival ?

Parce que nos maisons (MJC Jean Macé, MPT des Rancy et MJC Vieux Lyon) sont des lieux d’éducation populaire et de politisation au sens de donner l’occasion aux gens qui les traversent de dépasser l’impuissance, de décrypter le système qui les englobe, de se choisir librement et de traverser des moyens d’inventer ensemble.
Ce sont des lieux où l’art et la culture s’invitent à travers spectacles, expos, concerts, projections, laboratoires… pour donner des autres lectures du monde.
Avec les Mutineries nous avons eu envie de mettre en lumière des artistes porteurs de luttes, relais d’alternatives aux dérives d’un monde contemporain de plus en plus écrasant et mortifère. Nous avons eu envie de donner l’occasion à ces artistes, mais aussi à vous qui venez à leur rencontre et à nous qui sommes à leurs côtés, de dénoncer, décrier, rejeter ce qui ne convient pas / que nous pouvons accepter et crier, revendiquer, énoncer ce que nous méritons.

boite a crisPour cela, du 24 au 28 mai, dans les trois MJC, aux bars de l’Autre côté du Pont, le Court-Circuit, de l’Autre Côté de la rue, la bibliothèque Jean Macé, des boîtes vous attendez. Nous avons tous besoin d’entendre toutes les voix qui s’élèvent. Vos mots ont été lus par les crieurs de la Croix-Rousse et de la Guillotière, le samedi 28 à 19h place Saint Jean où a eu lieu le bouquet final, le clou du spectacle, la cerise sous le gâteau avec : un village associatif, une chorale, du théâtre, un concert et des films… et de la bière.

 

Extrais des cris poussés samedi place St Jean :

crieuse 1« AHHHH HHHH !!! »

«2014 : 3000€ le mètre carré à Lyon 1°
2017 : 6000€ / 7000€
Doublez le prix de vos loyers grâce à Gérard Collomb ! »

 

 

 

 

« Lettre des patrons du CAC40cri 2
On voulait écrire un mot
Qui vienne de la France d’en-haut
Parce qu’il n’y a pas que les prolos
Pour qui tout va à vau-l’eau
Nous patrons, on nous empêche de militer,
Notre droit est bafoué.
Et c’est ça notre vraie douleur !
La raison pour laquelle parfois t’en pleure.
C’est qu’avec toutes ces lois,
Plus besoin de dire quoi que ce soit.
On se disait qu’avec le PS au pouvoir
Y’aurait enfin un peu de bagarre
Mais plus besoin de lutter
Ils ont déjà toutes nos idées
Et n’est-ce pas un fléau,
Que de priver les gens de monter au créneau
Alors que nous aussi on a la rage du ghetto ?
Sans lutte, sans combat, on aurait l’air de quoi ?
De bandes d’assistés
Qui vivent au crochet de la société
Sans projets, sans rien à réclamer ?
Nous aussi on veut le retrait de la loi
Si on ne peut plus se battre pour licencier à tour de bras
Ou pour gagner des millions tous les mois,
Qui pourra croire qu’on a mérité notre place ?
Qu’on est autre chose que des privilégiés dégueulasses ?
Alors pour nous permettre de nous regarder dans la glace,
Nous donner une raison de garder la face
OUI AU MOUVEMENT SOCIAL !
GREVE GENERALE ! »

Les Mutineries – du 24 au 28 mai

« Tout effort culturel ne pourra plus que nous apparaître vain aussi longtemps qu’il ne se proposera pas expressément d’être une entreprise de politisation : c’est-à-dire d’inventer sans relâche, à l’intention de ce non-public, des occasions de se politiser, de se choisir librement, par-delà le sentiment d’impuissance et d’absurdité que ne cesse de susciter en lui un système social où les hommes ne sont jamais en mesure d’inventer ensemble leur propre humanité. »

LA DÉCLARATION DE VILLEURBANNE, EXTRAIT D’UN DOCUMENT TAPUSCRIT PRODUIT PAR LA COMMISSION ART ET RÉVOLUTION, 25 MAI 1968.

Relai des alternatives, porteur de luttes, vision d’un monde singulier face à un discours unilatéral, l’art peut inviter à explorer et à innover dans nos manières de vivre, nos usages, nos relations sociales et économiques.

Aussi la MJC Jean Macé, la MPT des Rancy et la salle Léo Ferré, fortes de l’inscription de l’art dans leur projet associatif, se sont associés pour créer le festival  « Mutineries ! ».
La vocation de la manifestation se situe là : servir de plateforme de valorisation aux artistes, aux réalisateurs, mais aussi aux amateurs et d’être un lieu du possible pour
apprendre, comprendre et donc agir en toute conscience.
Entre ateliers théâtre, spectacles, chansons engagés et cinéma,  « MUTINERIES ! » est un festival sur 4 jours pour dire que le théâtre, la musique et le cinéma peuvent être des acteurs engagés pour raconter le monde avec un autre regard.

La programmation est en cours.
Chaque MJC accueillera les spectacles en fonction de sa sensibilité :
La chanson à la salle des Rancy, le théâtre à la MJC Jean Macé et pour assurer la continuité avec les Nuits du Cinéma militant, documentaires/cinéma à la MJC du Vieux Lyon.

Et le samedi soir, pour que cette parole militante reprenne ses droits dans l’espace public :

final de cette Mutinerie ! place St Jean avec concert, théâtre, cinéma, actions participatives, et stand associatif. On annonce déjà la projection du film  « Je lutte donc je suis » de Yannis Youlountas sous les étoiles de la place !
Nous ne voulons pas que l’argent soit un frein, aussi le festival se doit d’être à prix libre ! Mais la mise en place d’un tel événement a un coût, et surtout pour rémunérer l’ensemble des compagnies artistiques sans qui le projet ne pourrait exister ! Ce poste de dépenses se trouve alors être le plus conséquent du budget global du projet.
Pour que cette parole engagée soit accessible à tous, nous avons besoin de vous !